6 principaux décapants pour les soudages

Les décapants ont un rôle essentiel dans les soudages. Ils sont destinés à maintenir en état de propreté continue les pièces à unir.

Ils servent à éliminer l’oxydation qui se produit sur les métaux en contact avec l’atmosphère, ce sont donc des antioxydants, et qui nuirait au soudage.

Ils permettent, en outre, le parfait étalement du métal d’apport sur les pièces à joindre. Il faut donc qu’ils soient fluides et pénétrants.

Les flux décapants seront tantôt des corps gras, tantôt des acides. Ils se présentent sous diverses formes : liquides, poudres, blocs, pâtes.

Les principaux décapants sont :

  • l’acide chlorhydrique ou muriatique
  • le chlorure de zinc ou acide chlorhydrique décomposé
  • les résines
  • les sels ammoniac
  • le borax
  • l’eau régale

L’acide chlorhydrique

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

Ce décapant n’est autre que l’esprit de sel à l’état pur, utilisé tel qu’il s’achète dans les drogueries.

Acide chlorhydrique

Acide chlorhydrique

Le chlorure de zinc

C’est de l’acide chlorhydrique décomposé, c’est-à-dire dans lequel on aura, au préalable, fait dissoudre du zinc.

Les chlorures sont les produits obtenus par la décomposition de certains corps sous l’effet de certains acides.

Pour décomposer l’esprit de sel, il n’existe qu’une seule méthode forte : on verse, dans un récipient de verre, de terre, de plomb ou même de fer émaillé au four, une certaine quantité d’esprit de sel et on y jette ensuite des déchets de zinc qui s’y décomposeront sous l’effet de l’acide, tout en provoquant un bouillonnement et des vapeurs gazeuses.

Dès lors, le chlorure de zinc est prêt à être utilisé.

Chlorure de zinc

Chlorure de zinc

Conseil : il sera prudent de procéder à cette opération à l’air libre à cause de la toxicité et de la nocivité des vapeurs dégagées qui, en outre, attaqueraient les objets métalliques entreposés dans le local où on procéderait à la décomposition décrite.

Il est également possible de brûler les gaz dégagés, qui sont relativement combustibles, en y mettant le feu dès le début de leur formation au-dessus du bain de décomposition.

Il s’agit, naturellement, de jeter suffisamment de zinc dans l’acide pur pour que l’acide en soit saturé.

Cet état se remarque dès que les bouillonnements se ralentissent nettement.

Les résines

Elles s’achètent telles quelles, et sont principalement utilisées lorsqu’il y a lieu de craindre une oxydation ultérieure du métal, due aux acides et plus spécialement, lorsqu’il s’agit de souder des conducteurs de courants électriques qui risqueraient de perdre leur qualité de conductibilité (en radio, télévision, …).

Les sels ammoniac

Ils se présentent généralement sous forme de blocs et servent principalement lors de l’étamage des fers à souder.

Le borax

Ou encore borate de soude, est utilisé en poudre pour les brasages et soudo-brasages en cuivre.

L’eau régale

Elle est toujours utilisée pour les soudages de l’or, de l’argent et du platine.

C’est un composé d’acide nitrique et d’acide chlorhydrique.

L'eau régale

L’eau régale

Réaliser un décapant passe-partout

Pour réaliser un décapant passe-partout, on fera un mélange contenant environ :

  • 90 % de chlorure de zinc
  • et 10 % de sel ammoniacal

On conservera ce décapant dans du verre.

Fabriquer une pâte à souder

Pour fabriquer une excellente pâte à souder qui pourra être utilisée dans presque tous les soudages faibles, on mélangera intimement au bain-marie :

  • 50 % de corps gras
  • 25 % d’alcool méthylique
  • et 25 % d’acide chlorhydrique

D’autre part, il existe également, dans le commerce, des décapants universels, soit en pâtes, soit en liquides.

2 commentaires

  1. RADERMACHER P.
  2. lions

Ajouter un commentaire