5 autres types de métaux usuels pour les soudages

Il y existe d’autres types de métaux usuels à part le fer, le laiton, le cuivre qui ont leur caractéristique, leur alliage et leur utilisation.

Maillechorts

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

Un appeau grive en maillechort

Un appeau grive en maillechort

Caractéristiques

  • Densité : 8,6
  • Point de fusion : 1 150 à 1 250°

Alliage

Cuivre + zinc + nickel

Soudage

  • Soudure autogène
  • Métal d’apport : baguettes spéciales
  • Flux décapant : acide borique ; utiliser une flamme oxydante

Monel

Monel

Monel

Caractéristiques

  • Densité : 8,7
  • Point de fusion : 1 200°

Alliage

Cuivre + nickel

Soudage

Soudure autogène : chanfreiner les parties à souder lorsqu’elles dépassent une épaisseur de 3 mm.

Palladium

Caractéristiques

  • Symbole : Pd
  • Densité : 11,9
  • Poids atomique : 106,7
  • Point de fusion : 1 552°
  • Point d’ébullition : 3 560°
  • Métal pur de teinte blanchâtre

Soudage à la soudure autogène

Flux décapant : à chaud, acide sulfurique, nitrique ou chlorhydrique

Platine

Platine

Platine

Caractéristiques

  • Symbole : Pt
  • Densité : 21,5
  • Poids atomique : 195,2
  • Point de fusion : 1 769°
  • Point d’ébullition : 4 000°
  • Métal pur d’une coloration blanche et brillante

Propriété

Inaltérabilité

Utilisation

Dans les pièces nécessitant une extrême résistance aux oxydations, en bijouterie

Soudage à la soudo-brasure

  • Métal d’apport : l’or
  • Flux décapant : eau régale (acide nitrique et acide chlorhydrique combinés) ; borax (rarement)

Zinc

Zinc

Zinc

Caractéristiques

  • Symbole : Zn
  • Densité : 7,1
  • Poids atomique : 64,5
  • Point de fusion : 420°
  • Point d’ébullition : 907°
  • Métal pur de coloration bleuâtre à reflets gris
  • S’oxyde rapidement sous l’effet des eaux impures, mais se conserve parfaitement dans l’eau distillée

Il est dissous par presque tous les acides et spécialement par l’acide chlorhydrique avec lequel il forme de chlorure de zinc.

Propriétés

  • Peu malléable sauf à une température de 100 à 180°
  • Le zinc redevient cassant s’il est porté à une température de 200°
  • Il est très ductile

Soudage

  • Toujours à la soudure faible
  • Comme flux décapant, on utilisera l’esprit de sel pur qui formera immédiatement du chlorure de zinc, puisque cet acide décompose le zinc.

Les soudages à réaliser sur le zinc sont, après ceux à effectuer sur le plomb, parmi les plus faciles à réaliser.

Ils se pratiqueront exactement selon la technique générale du soudage faible.

Ajouter un commentaire